Bienvenue sur le site de l'association Vivre Bien en Aunis
 
 
VBA refuse et lutte pour l'abandon du projet autoroutier A831
entre Fontenay le Comte en Vendée et Rochefort sur Mer en Charente Maritime





 

L'association Vivre Bien en Aunis a été créée pour s'opposer au projet d'autoroute A831 Fontenay-le-Comte - Rochefort. Le tracé passerait dans deux zones Natura 2000 : le Marais Poitevin et le Marais de Rochefort. Notre première préoccupation est de promouvoir des solutions alternatives à ce projet autoroutier inadapté aux véritables problèmes de circulation de la région. Sur ce site vous trouverez les raisons pour lesquelles nous nous opposons, comme beaucoup d'élus, à un tel projet. Nous voulons que les décideurs en terme de réalisations de projet d'infrastructures routières s'attachent à résoudre les problèmes là ou ils se trouvent et surtout envisagent et privilégient d'autres moyens que la solution "autoroute".

nombre de visiteurs

facebook

Bienvenue sur notre site
N'hésitez pas à nous laisser un message si vous avez besoin, des questions ou des informations à nous communiquer.

L'Association VBA

v Pourquoi une Association pour l'abandon de ce projet ?,
v Les Statuts, Adhérer

L'A831 et ses Alternatives

v Le Projet autoroutier A831
v Les Alternatives au Projet

Actualités

v État d'avancement du projet
v Audit, Rapports
v Plainte
v Actions, Permanence, Réunions publiques
v Presse

Liste de diffusion

v Pour vous inscrire sur la liste de diffusion de notre association, il suffit d'adresser un mail à
non-a831@aliceadsl.fr
Nous adressons régulièrement des informations et des études concernant tout ce qui peut étendre nos connaissances du sujet et servir à renforcer notre argumentation.

Dernières infos

v La route des estuaires est terminée

v Journal VBA Infos n°11
v Si vous observez une loutre ou un vison mort ou vivant, contactez la LPO au 05 46 82 12 34 ou à lpo@lpo.fr, en signalant la date, le lieu, le numéro de route, l'espèce observée et son état ainsi que vos coordonnées.
Plus d'informations
v Nouvelle revalorisation du projet : +37 % entre février et novembre 2011
v L'étude de la LPO
v Nouvelle baisse de trafic en 2012 :
de - 0,52 % sur l'A837 et de - 1,6 % sur l'A83
v10 bonnes raison d’abandonner l’A831

Politique

v Ce que vos élus pensent de ce projet

Grenelle de l'environnement

v A831 projet grenello-incompatible

v Création du Réseau " Stop-Autoroutes : pour sortir du tout routier ". L'union faisant la force 16 associations se regroupent pour dénoncer l'abandon des décision du grenelle de l'environnement et la reprise" en catimini " de multiples projets routiers et autoroutiers.

Pétition

Qualité

Certains liens sont susceptibles de ne plus fonctionner correctement après un certain temps. Pour une meilleur qualité de ce site : signalez-le !
Sur Firefox, activez le plugin Shockwave Fash pour lire les boutons de commande.
La reproduction totale ou partielle des informations publiées par nos soins est autorisée sous réserve d'en mentionner explicitement l'origine.
Vous pouvez retrouver les dernières modifications du site en cliquant sur la date en haut à droite
.

Ils ont dit

Ouest France du 12-03-18
Le conseil municipal de Sainte-Radégonde-des-Noyers estime que " leur devoir est plutôt de soutenir l'association qui se bat pour maintenir la gare de Luçon " que " les communes des secteurs de Fontenay et de Luçon doivent développer de manière harmonieuse et qu'on ne doit pas privilégier une partie du territoire ". Pour les élus, il serait " plus judicieux de désenclaver notre secteur en désengorgeant l'axe routier Sainte-Hermine - La Rochelle ".

Ouest France du 07-02-18
Alain Dupas, maire de Velluire déclare au sujet de la ligne ferroviaire Nantes-Bordeaux qu’il faut «faire de cette ligne une alternative à la voiture», «Le fret ferroviaire à partir du port de La Rochelle soit développé».

Ouest France du 05-02-18
Pierre Henriet, député, annonce qu'il a eu « confirmation » qu'une proposition de loi de la ministre des Transports, Elisabeth Borne, comprendrait « une mesure phare », à savoir « laisser la concession routière et autoroutière aux collectivités territoriales sur les nouveaux projets ». « Ça permettra d'avoir une source de financement » et a envoyé une motion à toutes les communes de sa circonscription pour une « voie rapide Fontenay-le-Comte - Rochefort ».
Une loi comme celle-ci serait dangereuse, ouvrirait la porte à tous les débordements d'élus locaux en mal de notoriété, mais aussi aux rackets des automobilistes par la généralisation des voies à péages et une frénésie de construction de nouvelles routes. Dans le même temps cette mesure ouvrirait grand les portes de la gabegie, de l'endettement puis de la ruine des finances locales à l'instar de celles du pays tout entier, tout en remplissant les poches d'une minorité laquelle sera gavée avec l'argent public détourné. Pensez également aux centaines de milliers d'hectares de zones naturelles et agricoles massacrés et à la spéculation foncière qui suivra, mais sans aucun emploi durable cela va de soi. Difficile d'envisager en effet d'obliger les automobilistes à emprunter une route à péage alors que des axes gratuits rendent le même service. Dans le même temps les départements sont tenus d'entretenir les voies départementales actuelles. Quid des compensations à verser au concessionnaire de l'A10 qui ne manquera pas d'exiger des indemnités pour "détournement de trafic". Dans ces conditions l'A831 sera forcément déficitaire et une fois de plus hélas la gabegie et les déficits seront épongés par l'impôt.

Hit west du 05-02-18
Christelle Morançais, présidente de la région Pays de Loire déclare « Le projet routier de substitution à l’A831, nécessaire au sud Vendée, est visiblement passé aux oubliettes de l’Etat. »

Ouest France du 26-01-18
Benoît Brocart, préfet de Vendée, déclare « C'est un sujet qui reste vivant. L'enjeu, c'est de voir comment on rebondit sur cette question après les décisions prises par le précédent gouvernement. Il faut voir quelle alternative on peut formuler mais ça ne peut pas être la résurrection de l'ancien dossier. Ça ne sera donc pas le projet d'autoroute qui avait été étudié, mais on reste en discussion. »